• Une question qui vaut la peine d'être posée. Quelle est la différence entre le vin normal et le vin cacher ?

    Qu'est-ce qui change dans la méthode de production pour qu'un vin soit cacher ou pas ?

    Voici une liste non-exhaustive des propriétés du vin cacher :

     

    1. Probablement la règle la plus importante : le vin cacher ne peut être produit que par des personnes pratiquantes et suivant scrupuleusement les règles de la Cacherouthe, c'est à dire le code alimentaire du judaïsme. Cette règle s'applique depuis la récolte du raisin, jusqu'à la mise en bouteille.
    2. Pour être officiellement cacher, un vin doit avoir obtenu un certificat délivré par une d'une autorité religieuse, comme par exemple un Beth Din (tribunal religieux composé de rabbins). Ce certificat est appelé le Hekhsher.
    3. Tous les ingrédients doivent être cacher, y compris les additifs utilisés pour la stabilisation et la clarification du vin.
    4. Il en va de même pour les équipements utilisés lors du processus de fabrication du vin cacher : cuves, pressoir, etc. Ces outils devront être purifiés à l'eau claire lors de bains rituels.
    5. Particularité : Le vin cacher spécifiquement créé pour la période de Pâque doit avoir évité tout contact avec le grain, le pain ou une pâte.

     

    Et au niveau du goût, qu'est-ce qui change ?

    Rien du tout ! Les méthodes de production du vin cacher ont un impact uniquement spirituel sur le produit en lui-même.

    Un avantage non négligeable cependant pour le vin cacher : aucun additif chimique n'est autorisé (caséine, gélatine, icthyocolle). Seuls les additifs naturels autorisés par la Torah sont tolérés. Vous pouvez donc y aller les yeux fermés de ce côté là.

     

    Hormis cela, il existe tout de même des vins cacher meilleurs que d'autres, tout comme pour le vin traditionnel. Et pour en avoir goûté des tonnes, je peux bien confirmer que cette règle s'applique tout aussi bien aux vins cacher qu'aux vins "normaux".

     

    Si vous voulez savoir quels sont les meilleurs vins cacher, suivez mon blog et je tâcherai de vous informer au mieux sur un maximum de ces vins bénis.

     


    votre commentaire
  • Avant de rentrer dans le vif du sujet de parler de vins casher, je pense qu'il faut tout d'abord tirer une chose au clair : en France, comment écrit-on le mot Cacher (ou Casher) ?

     

    Vin cacher ou casher ? La bonne orthographeCacher est l'adjectif tiré du nom "La Cacherout" (ou Cacheroute, ou bien encore Cacherouth), qui en hébreu signifie la "convenance de la cuisine et des aliments".

     

    La Cacherout est le code alimentaire prescrit dans la Tanakh (la Bible hébraïque), regroupant l'ensemble des aliments autorisés ou interdits à la consommation, ainsi que la façon dont ces aliments doivent être préparés pour être conformes à la Cacheroute.

    Quand un aliment respecte les règles de la Cacheroute, on dit qu'il est "Cacher".

    Mais revenons à notre sujet initial, quelle est la bonne orthographe du mot "Cacher" en France ?

    Et bien en fait, il y en a plusieurs. D'après Le Petit Larousse, les orthographes cacher, casher, kasher et kacher sont acceptées.

    Le dictionnaire stipule également que ces adjectifs sont invariables.

    Cependant, la dernière version du Dictionnaire de l'Académie recommande l'orthographe "Kacher", afin d'éviter la confusion entre le mot "Cacher" et le verbe cacher.

    D'autres dictionnaires proposent encore plus de variantes, avec Cascher, cawcher, cachère ou bien encore kascher...

     

    Au final, nous ne sommes pas beaucoup plus avancés !

     

    Mon conseil : restons simples, et optons plutôt pour les versions les plus simples à écrire, c'est à dire : Vin Cacher ou Vin Casher, voire Vin Kasher si vous êtes plus international !

     

    -Serge

     

     


    votre commentaire
  • Il existe de plus en plus de vins cacher de qualité, y compris des grands crus. Cependant, les dénicher n'est pas toujours chose aisée, et l'avis d'un spécialiste en vin cacher ne peut faire de mal à personne !

    Les vins cacher étant de plus en plus nombreux et différents, il faut savoir différencier les bons crus des mauvais, et c'est ce que je vous aiderai à faire via ce blog.

    Côtoyant le milieu du vin et plus particulièrement du vin cacher depuis plus de 5 ans maintenant, j'ai jugé qu'il était temps pour moi de partager mon expérience et mes connaissances en la matière, afin de guider les amateurs de bon vin cacher à faire le bon choix !

    A très bientôt sur mon blog, où je m'engage à publier chaque semaine un article informatif sur le vin cacher.

     

    -Serge


    votre commentaire